L'IODE

NUTRITION ET IODE

QUANTITÉ D'IODE DANS CERTAINS ALIMENTS (μg/100 g)

Produits fabriqués avec du sel iodé, en particulier :
viandes préparées, fromages, pains

Sel iodé de 1500 à 2500 μg
PRODUITS LAITIERS

Parmesan

40 μg

Emmental

40 μg

Fromage fondu

35 μg

Edam

35 μg

Appenzeller
fromage suisse, spécialité du canton d'Appenzell

35 μg

Westberg

30 μg

Tilsiter
fromage suisse à pâte mi-dure

30 μg

Raclette

30 μg

Leerdamer

30 μg

Gouda

30 μg

Feta

25 μg

Camembert

20 μg

Fromage bleu

20 μg

Fromage cottage

20 μg

Lait évaporé 10 % gras

20 μg

Mozzarella

15 μg

Lait évaporé 7,5 % gras

15 μg

Crème 10 % gras

12 μg

Fromage de chèvre frais

10 μg

Fromage Quark

10 μg

Crème 30 % gras

9 μg

Crème 32 % gras

8 μg

Yogourt de 0 à 3,5 % gras

7,5 μg

Lait de 0 à 3,5 % gras

7,5 μg

Fromage crème

7 μg

Babeurre

5 μg

Lait de chèvre

4 μg

POISSONS DE MER

Aiglefin

243 μg

Lieu noir ou colin (France), ou goberge (Canada)
Pollachius virens

200 μg

Plie

190 μg

Cabillaud

120 μg

Sébaste

99 μg

Maquereau

74 μg

Hareng

52 μg

Flétan

52 μg

Flet

29 μg

Sole

17 μg

POISSONS D'EAU DOUCE

Saumon

34 μg

VIANDE

Foie de bœuf et de porc

14 μg

PRODUITS CÉRÉALIERS

Farine de blé complète

8 μg

Pain de seigle entier

7 μg

Grains d'orge

7 μg

LÉGUMINEUSES

Petits pois

15 μg

Soya

6 μg

NOIX ET GRAINES

Arachides 13 μg
Noix de cajou

10 μg

LÉGUMES

Champignons cultivés

18 μg

Feuilles de persil

15 μg

Carotte crue

15 μg

Épinard cru

12 μg

Chou frisé

12 μg

Radis cru

8 μg

Navet cru

8 mg

Asperge crue

7 μg

FRUITS

Ananas cru

5 μg

Airelle rouge crue

5 μg

Source : Dr. I. Hofmann, S. Carlsonn. Die große Ernährungstabelle.
Bassermann Verlag, München. 2006. 192 p.

Le site web Cette page

APPORTS QUOTIDIENS RECOMMANDÉES EN IODE en μg
Pour pouvoir fabriquer les hormones T3 et T4 il faut

70 μg/jour
Jusqu'à 5 ans

90 μg/jour
Enfants de 6 à 12 ans

120 μg/jour
Adultes

150 μg/jour
Grossesse

entre 200 et 290 µg/jour
Allaitement

200 µg/jour

PROPRIÉTÉS DE L'IODE

Oligo-élément essentiel. Un corps adulte en contient entre 10 et 20 mg.

Plus de la moitié de l'iode se loge dans la glande thyroïde.

La glande thyroïde a la forme d’un papillon. Elle est située à la base du cou, sous la pomme d’Adam. L'influence de la glande thyroïde sur l'organisme est majeure.

Se retrouve dans les aliments d'origine végétale et animale mais l'essentiel est d'origine maritime (poissons, fruits de mer et algues).

La plupart des aliments n'en contiennent qu'une faible quantité.

Il est absorbé sous forme d'ions par l'estomac et le duodénum. Principalement stocké dans la thyroïde, il est excrété dans les urines.

Le corps humain ne sait pas le stocker de manière prolongée.

La carence en iode est la plus importante cause évitable de déficience mentale dans le monde.

Pour lutter contre cette carence, les Européens et les Nord-Américains utilisent du sel iodé depuis les années 1920.

Selon L'Organisme Mondial de la Santé, le tiers de la population mondiale (soit 2 milliards) est carencé.

Il est naturellement présent dans le sol et l’eau.

Les plantes alimentaires qui poussent dans un sol déficient en sont elles mêmes déficientes.

FONCTIONS DE L'IODE

Fabrique les hormones thyroïdiennes, dont la thyroxine. Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle central dans le métabolisme humain.

Fonctions de la glande thyroïde :

  • régule le métabolisme des cellules du corps
  • détermine la vitesse du "moteur" des cellules et des organes
  • détermine le rythme auquel seront utilisés :
    - les lipides
    - les protéines
    - les hydrates de carbone

Commande le développement psychomoteur et intellectuel.

De 70 à 80% de l’iode ingéré est éliminé dans les urines.

Le dosage urinaire est exprimé en μg/l. La norme est > 100 μg/l

CARENCES EN IODE

La carence est un trouble nutritionnel très répandu dans le monde.

Dysfonction thyroïdienne qui peut se traduire par une hyper- ou hypothyroïdie.

Divers troubles mentaux

Diminution de la fertilité

Affection extrêmement fréquente, le goitre est la turgescence la glande thyroïde et se manifeste par un gonflement de la région antérieure du cou.

L'insuffisance thyroïdienne peut provoquer le crétinisme (une forme de débilité mentale et de dégénérescence physique).

Incapacités physiques

Léthargie

Myxœdème (affection due à l'insuffisance ou à la suppression de la sécrétion thyroïdienne).

Caractéristiques :
  • accumulation d'eau dans la peau donnant un aspect bouffi
  • prise de poids
  • épaississement des traits du visage
  • coloration jaune de la peau
  • peau sèche et froide
  • absence de transpiration
  • augmentation importante du volume de la langue
  • voix rauque
  • troubles sexuels et intellectuels; retard mental possible dans les cas néo-nataux
  • diminution du débit cardiaque et insuffisance cardiaque majeure
Le risque de carence existe également chez le fœtus et les enfants

Augmentation de la fréquence des avortements et la mortalité périnatale.

Chez le fœtus :

Troubles du développement du :
- système nerveux central
- du squelette
- de certains organes

Chez les enfants :

  • ralentissement de la croissance
  • difficulté d’apprentissage et de motivation
  • diminution des facultés intellectuelles
  • crétinisme : retard mental chez le nourrisson

EXCÈS D'IODE

La consommation de 500 μg/jour pour un adulte est la dose maximale reconnue pour être sans risque.

Inhibition de la synthèse des hormones thyroïdiennes.

La cause la plus fréquente de surcharges iodées en Europe, sont les médicaments (produit de contraste, anti-arythmisants cardiaques) ou de désinfectants.

Les apports en iode peuvent être dix fois supérieurs aux recommandations dus à la prise de médicaments qui en contiennent. Complications :
- acné
- goitre
- hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie consiste en un hyperfonctionnement de la glande thyroïde.

Une hyperthyroïdie légère peut passer inaperçue. Les symptômes sont moins faciles à détecter chez les personnes âgées.

L'hyperthyroïdie frappe huit femmes pour un homme.

En hyperthyroïdie, l’activité de la glande thyroïde s’accroît de 60 % à 100 % ou plus.

SYMPTÔMES D'HYPERTHYROÏDIE :

  • trouble de sommeil
  • sautes d'humeur
  • état de nervosité et d’agitation
  • selles fréquentes
  • faiblesse musculaire
  • souffle court
  • accélération du rythme cardiaque qui, au repos, dépasse souvent 100 battements/minute
  • palpitations cardiaques
  • transpiration excessive
  • bouffées de chaleur possibles
  • tremblements légers des mains
  • perte de poids malgré un appétit normal ou même accru
  • changement dans le cycle menstruel
  • apparition d'un goitre à la base du cou
  • exophtalmie et yeux irrités ou secs (en cas de maladie de Basedow).
    L'exophtalmie (ou proptose) est une extrusion antérieure de l'œil hors de l'orbite.
  • Rarement, rougeur et enflure de la peau des jambes (en cas de maladie de Basedow).
La maladie de Basedow ou Graves-Basedow, est une thyroïdite, une maladie auto-immune de la thyroïde provoquant une hyperthyroïdie accompagnée de signes cliniques spécifiques.

Le site web Cette page

150 μg D'IODE
SE RETROUVE DANS

7,5 g sel iodé (2 mg/100 g)

90 g cabillaud

120 g moules

180 g lieu noir (France) ou goberge (Canada)

350 g thon dans huile (égoutté)

375 g gruyère et emmental

430 g mâche (ou doucette ou rampon)

500 g saumon fumé

830 g champignons

1 kg brocolis

3 l lait

Sources :
1- Le Centre de Recherches pour le Développement International. Le fer et l'iode pour combler les carences en oligo-éléments.
http://www.idrc.ca/fr/ev-26940-201-1-DO_TOPIC.html [Consulté le 29 janvier 2010]
2- Institut de la francophonie pour la médecine tropicale. Carence en Iode - Iodine deficiency disorders (IDD). Document PDF.
http://www.ifmt.auf.org/article.php3?id_article=383 [Consulté le 29 janvier 2010]
3- Larousse Médicale de Collectif. Edition 2006
4- Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments.
http://www.afssa.fr/index.htm [Consulté le 29 janvier 2010]
5- Vitamines et Sels minéraux. Société Suisse de Nutrition.
http://www.sge-ssn.ch/f/ecole/materiel_didactique/serie_de_transparents_didactiques/ [Consulté le 28 janvier 2010]
6- Organisation mondiale de la santé. Trace elements in human nutrition; a report of a WHO Expert Committee.
7- Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation.
http://www.eufic.org/index/fr/ [Consulté le 27 janvier 2010]
8- Conseil national de recherches Canada.
http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/education/elements/el/f.html [Consulté le 28 janvier 2010]
9- Agence de la santé publique du Canada.
http://www.phac-aspc.gc.ca/fs-sa/index-fra.php [Consulté le 28 janvier 2010]
10- Fichier canadien sur les éléments nutritifs (version 2007b).
http://webprod.hc-sc.gc.ca/cnf-fce/index-fra.jsp [Consulté le 29 janvier 2010]
11- Agence Française de sécurité sanitaire des aliments. Recherche de données de composition nutritionnelle.
http://www.afssa.fr/TableCIQUAL/2008. [Consulté le 30 janvier 2010]
12- Nutrition. Compléments alimentaires.
http://www.afssa.fr/ [Consulté le 29 janvier 2010]
13- Régime alimentaire, nutrition et prévention des maladies chroniques.
http://www.fao.org/WAIRDOCS/WHO/AC911F/AC911F00.HTM [Consulté le 29 janvier 2010]
14- Hofmann, I., Carlsson, S., Die große Ernährungs Tabelle. Kalorien, Vitamine, Mineralstoffe. BasserMann Verlag, 2006, München.

Mise à jour le 2 mai 2013

LES VITAMINES

LES MINÉRAUX
Les oligo-éléments

Les marco-éléments

Haut de la page
Accueil

AIMEZ-VOUS 1001-FRUITS ?

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape






Follow 1001fruits on Twitter



Google
Web 1001-fruits.com


AIMEZ-VOUS 1001-FRUITS ?